Droit au Droit

Le droit au droit déconfiné !

En réponse  au nouveau gouvernement, des gilets jaunes, des citoyens, activistes du climat lanceront un appel urgent lors du sommet européen du vendredi 2 octobre 2019 Place Schuman à 16h.

Le droit au droit déconfiné !

C’est l’annonce d’un comité du peuple qui lance le débat sur l’euro plan de relance Covid (plan “EU Next Generation”) qui est en cours de discussion lors des prochains sommets européens, au Parlement Européen et dans les parlements nationaux.

Ce plan est inclus dans la nouvelle déclaration gouvernementale. 

Il est présenté comme la nouvelle “résilience” après Covid en investissant dans la santé, la communication et le climat. En réalité, il s’agit d’énormes risques financiers pris en charge sur le dos des citoyens avec l’ancienne “austérité” comme bâton. 

En même temps les banques centrales créent de l’argent gratuit pour un montant de 1300 milliards d’euros depuis le début du Covid. Cela signifie que l’argent du peuple ne va pas vers le peuple mais vers les institutions financières. Déconfinons maintenant le peuple et confinons la haute finance qui a reçu sa part.

Si le soutien aux mesures sanitaires parmi la population diminue, c’est parce que la politique de libéralisation, de libre-échange et d’austérité se poursuit.

Corona l’a prouvé : il n’y a pas de solutions sans le peuple. Il est temps que les citoyens aient leur mot à dire.

En vue de l’évaluation de la politique concernant le Covid dans tous les parlements, et afin d’investir dans la santé, le climat, la sécurité alimentaire, les services publics, le patrimoine public et les communs.

Le Comité du peuple Droit au Droit propose les initiatives suivantes :

  1. Utiliser tous les moyens en prévision d’un véritable référendum d’initiative citoyenne (article 39bis de la Constitution, commission du Parlement des citoyens, auditions de citoyens), afin que les citoyens aient leur mot à dire sur le projet “EU Next Generation”. 
  2. Une initiative européenne pour que les parlements utilisent leurs droits de subsidiarité (y compris les parlements régionaux en Belgique) envers l’UE contre la dette de 750 milliards d’euros dans le plan “EU Next Generation”, auquel la Belgique participera bientôt.
  3. Débat large dans la population pour que la Belgique se retire du pacte budgétaire européen, qui est maintenant temporairement suspendu depuis le Covid.  Ce pacte va à l’encontre de la nécessité d’investissements publics après le Covid.
  4. Encourager les monnaies complémentaires et le financement monétaire des citoyens, des services publics et de l’économie locale (“argent hélicoptères”)

Ces propositions et d’autres similaires font l’objet d’interpellations citoyennes à tous les niveaux : communal, provincial, régional, fédéral.

http://rechtoprecht.eu/interpellations-citoyennes/

www.art39bis.be 

Le comité prépare pour 2021 l’organisation des assemblées citoyens constituantes après le vote de ce plan et après que la Belgique ait présenté des plans d’investissement.